Le voyage inouï du pape François en Irak mérite que l’on s’y arrête car il pointe très clairement notre devoir. «Nous sommes tous des enfants d’Abraham», le message clef de ce voyage rappelle que musulmans, chrétiens et juifs ont en commun bien plus que ce qui les distingue.
L’Irak organisera désormais la «Journée nationale de la tolérance et de la coexistence» chaque 6 mars, a annoncé le Premier ministre Al-Kadhimi après une rencontre entre le pape François et le chef spirituel des chiites en Irak, l’ayatollah Ali Al-Sistani, sur le site de pèlerinage chiite de Najaf.
Cette nouvelle fête rappellera également la visite du pape à Ur, lieu de naissance d’Abraham, qui joue un rôle central dans les religions juive, chrétienne et musulmane, où il a participé à une prière avec des dignitaires chiites, sunnites, yazidis et sabéens.

Suite à ce voyage, le père Amir JAJÉ, o.p, et André MAILLARD, délégué de L'Œuvre d'Orient présents tous les deux ces jours de mars 2021, sont venus témoigner de ce grand moment pour la paix accueillis par Amrina Rossannaly de la communauté chiite Mehfile Zainab de La Courneuve et son président Soudjad Cassam-Chenaï. 

Quelques repères à la lecture de cette vidéo : 
- Mot d'accueil de Gérard Testard repère 2:22
- Mot d'accueil de Soudjad Cassam-Chenaï repère 7:00
- Introduction de cheikh Mortada repère 8:34
- Témoignage du père Amir Jajé, membre du conseil pontifical pour le dialogue intereligieux repère 16:25
- Témoignage d'André Maillard, diacre permanent, délégué à l'Oeuvre d'Orient repère 40:10
-  Intervention de cheikh Moïseraza sur la portée de la rencontre en Europe repère 1:04:30
- Intervention de cheikh Ismaïl, représentant de l'ayatollah Al-Sistani en France repère 1:21:45
- Questions, dialogue repère 1:43:55